5 réflexions sur “Que souhaitez-vous à propos des frontières entre les pays?

  1. Pour que les murs extérieurs tombent, il faut que les murs imbriqués dans nos regards et dans nos esprits tombent aussi. Je souhaite que l’humanité se reconnaisse comme une grande Humanité, diverse mais unie et que notre planète est notre maison à tous ou tous peuvent circuler librement dans le respect de chacun. Je souhaite que chacun trouve une manière de vivre dans la dignité et dans la paix, dans la justice et dans l’amour.
    C’est un souhait qui est offert à l’humanité entière…!

    • que les humains se laissent saisir par le message de Noel, qui est humilité et simplicité. Cèst la Voie vers l’épanouissement des êtres en cheminement que nous sommes….tous et toutes`…égaux.!!!!

  2. Je souhaite profondément que l’être humain arrête davoir peur de perdre ce qu’il croit que lui appartient. Dieu nous a mis sur la terre mais elle ne nous appartient pas, plutôt nous appartenons à la terre. Que l’homme apprenne a tendre la main à autrui sans peur, en toute confiance et en tout amour. Recevons ceux qui souffrent la guerre, la violence, ceux qui ont tout perdu…

  3. Je suis fortement touchée, ébranlée et interpelée par cette situation d’exode massif de populations sur notre terre; car il s’agit de personnes qui perdent absolument tout, jusqu’à leur (papiers d’) identité… Et au péril de leur vie! Alors je prie fort car la prière du cœur et la foi si elles peuvent transporter les montagnes, peuvent donc susciter des mains et des pieds, ainsi que diverses initiatives d’ouverture pour intervenir concrètement auprès de ces personnes. C’est mon souhait le plus cher pour 2015.

  4. Pour ouvrir les frontières de nos coeurs, il y a des gestes à poser individuellement et collectivement.
    Comme individu, il faut cesser de prétendre posséder la seule vérité vraie. LA question des multiples et prétentieuses attitudes à connaître le seul VRAI dieu, a déjà fait trop de morts. Nous devons conserver nos croyances profondes pour nous et, en société, ne traiter que des sujets collectifs.
    Collectivement, pour favoriser l’ouverture des frontières, il nous faudra lutter très forts. Nos luttes doivent commencer par un combat aussi fort que celui les promoteurs du libre échange limité aux capitaux et marchandises, pour l’ouvrir aux personnes. Ce ne sera qu’un début. Sol, sol, solidarité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s