Du nouveau au Prix du Public pour la Paix 2018!

L’édition 2018 du Prix du Public pour la Paix innove en éliminant toute forme de compétitivité du processus de reconnaissance des lauréats!

Un prix qui ose sortir des vieux modèles élitistes

Le Prix du Public pour la Paix, seule distinction pour la paix au monde dans laquelle les candidats sont proposés, nominés et appuyés par de simples citoyen-ne-s de la planète, veut en faire encore plus pour encourager une culture d’entraide, de collaboration et de paix.

Ce qui est entièrement nouveau, en 2018, c’est que tous les participants seront appelés à contribuer à faire connaître chaque initiative ou artisan-e-s de paix, au-delà de toute forme de compétition.

Lire tous les détails sur la façon de proposer une initiative ou une personne au Prix du Public pour la Paix :
https://prixpublicpaix.org/proposer-une-initiative-ou-une-personne/

Pourquoi cette nouvelle approche collaborative? Parce que bien des concours et prix finissent involontairement par souscrire à une tendance à l’élitisme, laquelle crée invariablement plus de perdants que de gagnants. Il suffit de penser au nombre d’artisanes, artisans ou initiatives de paix qui ont été  relégués dans l’ombre, en arrière de chaque proclamation officielle d’un « gagnant » ou d’une « gagnante ».

Rappelons que le PPP a déjà depuis quatre ans grandement contribué à faire connaître plus d’une trentaine de finalistes et lauréats dans le monde, et ce grâce au soutien du public.

_______

Volontaires et correspondant-e-s recherchés

Le Prix du Public pour la Paix recherche des rédacteurs, traducteurs, communicateurs, artistes, musiciens et correspondants dans divers pays pour contribuer au processus de reconnaissance des initiatives et artisan-e-s de paix dans le monde!

Écrire à : contact@prixpublicpaix.org

Toutes et tous ensemble pour la reconnaissance
des initiatives et artisan-e-s de paix
dans le monde!

Présentation des finalistes et lauréats, édition 2017 du Prix du Public pour la Paix

Les finalistes et Lauréats de l’édition 2017 du Prix du Public pour la Paix

Catégorie des Jeunes porte-parole pour la paix

ELLIOT HILLARY DOGBE

elliot-hillary-dogbe-ppp-2017-fr

Jeune porte-parole pour la paix

Elliot Hillary Dogbe est un garçon d’à peine douze ans qui vit dans la Région de la Volta au Ghana. Il est l’ambassadeur national pour la paix. La Open Dove Children’s Foundation pour les enfants lui a donné comme tâche de devenir la voix de la Fondation, mais aussi de parler au nom des enfants et des milliers de Ghanéens. Il a prononcé de nombreux discours dans la dernière année sur le thème de la paix, de l’harmonie et sur les enjeux sociaux. Il a voyagé à travers toute la région rencontrant des milliers de personnes de diverses allégeances religieuses.

La campagne de paix d’Elliot a grandement contribué à faire en sorte que la campagne électorale qui a mené aux élections de 2016 au Ghana, soit libre, juste et paisible. Il emploie ses dons de parole et de conviction pour faire écho aux aspirations des jeunes à vivre dans un pays en paix.

https://prixpublicpaix.org/elliot-hillary-dogbe/

Ce finaliste a bénéficié d’un large réseau de soutien et a reçu le plus grand nombre d’appuis du public durant la période de vote, toutes catégories confondues. Témoin de la reconnaissance de ses compatriotes ghanéens, le jury proclame ELLIOT HILLARY DOGBE Lauréat du Prix du Public pour la Paix 2017 dans la catégorie des Jeunes porte-parole pour la paix.

____________

KHAIRATUL SAIDU

khairatul-saidu-ppp-2017-fr

Jeune porte-parole pour la paix, la justice et la liberté

Khairatul Saidu est une activiste nigériane de 17 ans qui milite pour les droits des prisonniers injustement incarcérés et pour donner aux jeunes le goût de prendre leur place dans leurs communautés. Ses parents furent détenus injustement en prison, lorsqu’elle avait seulement 12 ans. Cette période de sa vie fut très douloureuse. Depuis, elle s’est engagée dans de nombreuses activités incluant prononcer des conférences dans des communautés, créer un forum en ligne pour que les jeunes partagent leurs idées sur la paix, intervenir auprès du gouvernement au sujet des Objectifs du millénaire. Son activité la plus intense demeure la défense des prisonniers victimes de traitements injustes ou de sentences trop lourdes.

Khairatul Saidu est devenue membre de GenUN, de l’Alliance Mondiale de la Jeunesse et  Ambassadrice du Millénaire pour le développement des jeunes en 2015. Elle a créé la Fondation Khairatul Saidu dédiée à la poursuite de la paix et de la liberté.

https://prixpublicpaix.org/khairatul-saidu/

Impressionné par la qualité et la quantité des appuis reçus du public qui rendent de vibrants témoignages à son enthousiasme communicatif et au courage qu’elle démontre dans la défense des prisonniers, le jury proclame KHAIRATUL SAIDU Lauréate du Prix du Public pour la Paix 2017 dans la catégorie des Jeunes porte-parole pour la paix, la justice et la liberté.

____________

Catégorie des Artistes créateurs de réconciliation et de paix

DAVID et RENATE JAKUPCA

david-renate-jakupca-ppp-2017-fr

Artistes créateurs de réconciliation et de paix 

Promouvoir une culture de paix durable entre tous les êtres vivants, c’est la mission de David et Renate Jakupca, l’œuvre de toute une vie! Ensemble ils ont fondé l’ « International Center for Environmental Arts » (ICEA), à Cleveland, Ohio en 1987, afin de développer les arts environnementaux. Leur méthode révolutionnaire est reconnue mondialement comme un soutien à la recherche, au partage d’informations et aux actions durables pour une culture de la paix. Parmi les réalisations du couple d’artistes citons la construction d’une habitation écologique et un écomusée à Berea, la création du « World’s Children Peace Monument », et du « Great American Peace Trail ».

Docteure Renate Jakupca s’est vue attribuer le premier doctorat pour la science des arts de l’environnement et de la paix. David Jakupca est reconnu comme étant le père spirituel du mouvement des arts environnementaux. Son exposition itinérante « Endangered Spaces » les Espaces menacés a été présentée en 1996 lors d’Habitat II, la seconde Conférence des Nations Unies sur les établissements humains, à Istanbul en Turquie.

Récipiendaires de nombreux prix, David et Renate Jakupca estiment que l’avenir de l’humanité repose sur les jeunes générations qui réussiront l’alliance de l’économie et de la culture avec la technologie, grâce à l’éducation à une paix juste et durable.

https://prixpublicpaix.org/david-and-renate-jakupca/

Les commentaires élogieux et substantiels que le public de plusieurs pays a transmis invitent le jury à saluer l’engagement personnel et professionnel impressionnant de  DAVID et RENATE JAKUPCA, finalistes qui reçoivent une MENTION D’HONNEUR  du Prix du Public pour la Paix 2017 dans la catégorie Artistes créateurs de réconciliation et de paix, pour leur engagement soutenu.

__________

CORALINE PARMENTIER

coraline-parmentier-ppp-2017-fr

Artiste créatrice de réconciliation et de paix

Jeune pianiste française d’origine africaine âgée de 21 ans, Coraline Parmentier met ses talents musicaux pour créer de l’harmonie et de la compréhension entre les peuples. Diplômée du Conservatoire de Rouen, elle est admise à 17 ans à la Haute École de Musique de Genève où elle obtient un Baccalauréat ès arts.

Sensible aux différences culturelles et aux risques de discrimination associés à l’afflux des réfugiés en Europe, Coraline se révèle passionnée par les musiques du monde. Après avoir exploré des compositeurs sud-américains,  elle consacre ses talents musicaux à transcrire des musiques pour instruments traditionnels orientaux, tel l’oud, pour les interpréter au piano.

Son projet de vie est de jouer au piano toutes les musiques des peuples du monde, principalement la musique des peuples opprimés, dans le but de toucher des cœurs et de rendre les peuples plus ouverts les uns envers les autres.

Coraline Parmentier offre des concerts à titre de marraine artistique de plusieurs associations et organismes caritatifs et solidaires. Elle a reçu le prix de l’engagement de la Fondation Éthique et Valeurs de Genève (Suisse).

https://prixpublicpaix.org/coraline-parmentier/

Riche des nombreux appuis qu’elle a reçus, et surtout des nombreux témoignages de gens touchés par son engagement personnel, le jury est heureux de proclamer CORALINE PARMENTIER  Lauréate du Prix du Public pour la Paix 2017 dans la catégorie des Artistes créateurs de réconciliation et de paix.

 

______________

Catégorie des Médiateurs pour la réconciliation entre groupes en conflit

 

Sheikh ABDRHMAN ALMARWANI

sheikh-abdrahman-almarwani-ppp-2017-fr

Médiateur pour la réconciliation entre groupes en conflit 

Au Yémen, un pays où presque la moitié de la population est illettrée et où il y a approximativement 3 fusils par personne, un homme œuvre au péril de sa vie à la résolution des conflits armés et des crimes violents.

Sheikh Al-Marwani a commencé sa mission de paix, il y a vingt ans,  en fondant « Dar Al-Salaam Organisation » (DASO), l’organisation Dar Al-Salaam, ou la Maison de la Paix au Yémen. Le bilan est impressionnant : plus de 1000 conflits communautaires ou interpersonnels résolus; 250 Comités locaux pour la paix impliquant environ 4000 leaders à travers le pays. Lui et son équipe  emploient la technologie, les ateliers et les campagnes basées sur le théâtre populaire pour faire passer des appels à la paix, à la tolérance et un message fort contre l’usage des armes.

La culture grandissante de l’extrémisme et du terrorisme est la cause la plus importante des violations des droits de la personne, mais ceci n’a pas dissuadé le Sheikh de continuer son travail de médiation pour la paix et la cohésion sociale.

https://prixpublicpaix.org/sheikh-abdrahman-al-marwani/

Ces vingt ans de travail acharné révèlent un homme d’une exceptionnelle force intérieure, exerçant un leadership unique dans son pays; les témoignages reçus de son entourage et les appuis du public soulignent le courage de cet homme qui a gagné l’admiration et le respect. Le jury accorde une MENTION D’HONNEUR au Sheikh ABDRHMAN ALMARWANI,  finaliste au Prix du Public pour la Paix 2017, dans la catégorie des Médiateurs pour la réconciliation entre groupes en conflit.

______________

AAGHAZ-E-DOSTI

aghaz-e-dosti-ppp-2017-fr

Médiateur pour la réconciliation entre groupes en conflit 

Aaghaz-e-Dosti, qui veut dire Début de l’amitié, est une initiative citoyenne qui travaille d’arrache-pied à créer des havres d’amitié et de paix entre deux communautés traditionnellement ennemies. L’équipe est composée d’étudiants et de jeunes professionnels, en majorité des femmes, provenant des deux pays et tous volontaires

Concrètement, Aaghaz-e-Dosti cherche de toutes sortes de manières à créer des liens de paix et d’amitié entre ces deux peuples en permettant des contacts directs entre les personnes,  en défiant les stéréotypes et la pensée formatée de l’image de l’autre, en mettant en lumière les souffrances des victimes des conflits des deux côtés de la frontière.

Aaghaz-e-dosti se donne comme mission aussi de condamner les violences entre les communautés, de dénoncer les bris de cessez-le-feu et les massacres de soldats sur la frontière et même d’écrire directement aux deux premiers ministres pour les encourager à continuer les pourparlers de paix.

Un calendrier annuel pour la paix inclut des œuvres d’étudiants indiens et pakistanais ainsi que des messages de personnes de renom qui travaillent sur le thème de la paix entre l’Inde et le Pakistan.

https://prixpublicpaix.org/aaghaz-e-dosti/

Le public a donné un appui substantiel  à cette initiative citoyenne dont il a souligné le caractère novateur et audacieux, ce qui encourage le jury à proclamer AAGHAZ-E-DOSTI, Lauréat du Prix du Public pour la Paix 2017, dans la catégorie des Médiateurs pour la réconciliation entre groupes en conflit.

______________

Catégorie Artisans de paix, non-violence et réconciliation

TIMOTHY MICHAEL ADEPOJU

timothy-michael-adepoju-ppp-2017-fr

Artisan de paix, non-violence et réconciliation

Jeune témoin du meurtre de sa mère et de ses frères, Timothy Michael Adepoju a transformé cette expérience douloureuse en une force qu’il met au service de la jeunesse au Nigeria. Il dirige la « Triade Peace Foundation », ainsi nommée en mémoire de ses proches assassinés, une organisation qui vise à promouvoir l’amour, le pardon, la tolérance, sans égard à la religion, aux croyances, à la tribu, à l’ethnicité et à la culture.

Ce jeune ingénieur en électricité, formé en résolution des conflits, offre présentement du soutien psychosocial aux personnes déplacées à l’intérieur du pays dans les camps de réfugiés. Il emploie des documentaires audio et vidéo pour retracer avec des victimes le processus qui les a menés à s’ouvrir à l’amour et au pardon, comme il l’a lui-même appris à travers ses souffrances. Par ses activités quotidiennes, il démontre que « La paix est possible au Nigéria ».

https://prixpublicpaix.org/timothy-michael-adepoju/

En raison de la qualité et de la quantité des appuis sincères reçus principalement de son pays  soulignant son parcours de résilience, le jury salue l’importante contribution à la paix  de  TIMOTHY MICHAEL ADEPOJU  Lauréat du Prix du Public pour la Paix 2017, dans la catégorie Artisans de paix, non-violence et réconciliation.

_________ 

PATRICK TOCKO MALOUM

patrick-tocko-maloum-ppp-2017-fr

Artisan de paix, non-violence et réconciliation

Expert international en résolution des conflits en lutte contre les manifestations de l’extrémisme violent, Michael « Tocko » Maloum agit à titre de coordonnateur du Réseau Jeunes Leaders des Nations Unies au Cameroun. Il a travaillé en République centrafricaine, en Côte d’Ivoire et en République démocratique du Congo (RDC) avec les organisations de la société civile et les missions de l’ONU dans le cadre de la résolution de conflits, de l’intégration du genre dans la médiation, du désarmement et de la démobilisation et de la réintégration d’enfants soldats.

En plus d’avoir mené des campagnes pour l’abolition de la torture au Cameroun, Patrick Maloum forme les jeunes, surtout les jeunes filles, à résister à la radicalisation et à s’engager dans la construction d’une société qui résout les problèmes autrement que par la violence. Il soutient des jeunes centre-africains réfugiés au Cameroun, convaincu que la formule d’avenir en prévention des conflits dépendra de la formation et de l’implication des jeunes. Auteur de nombreux articles, il promeut la mise en place d’un centre régional de lutte contre l’extrémisme violent.

https://prixpublicpaix.org/patrick-tocko-maloum/

Les soutiens venus du Cameroun et d’autres pays ont souligné la qualité et l’efficacité des interventions de ce médiateur professionnel pour la paix et témoignent de son rayonnement international. Le jury proclame donc PATRICK TOCKO MALOUM, Lauréat du Prix du Public pour la Paix 2017 dans la catégorie Artisans de paix, non-violence et réconciliation.

____________

Catégorie Initiatives d’éducation et des médias pour la non-violence et la paix :

 

CRECIENDO EN AMOR

creciendo-en-amor-ppp-2017-fr

Initiative d’éducation à la non-violence et à la paix

Retisser dans la tendresse ce qui a été abimé par la violence : tel est le défi que veut relever Creciendo en amor (Grandir dans l’amour), un programme éducatif destiné aux enfants et aux parents de Carthagène, ville marquée par les séquelles de la guerre civile en Colombie. Afin de reconstruire les relations familiales et sociales plus saines, Creciendo en amor offre des outils pour améliorer la communication et la compréhension mutuelle ainsi que des activités pour préparer les enfants à faire face aux défis causés par leur condition de vulnérabilité sociale et économique.  Ce programme a été créé par la Fundacion Pies Descalzos (Pieds nus), une ONG fondée en 1997 par l’artiste colombienne Shakira. Elle a pour mission d’aider les enfants en situation de vulnérabilité grâce à un modèle éducatif intégral qui associe scolarisation, nutrition, acquisition d’habitudes de vie et de communication.  Le programme offert à une trentaine de familles peut être offert dans n’importe quelle autre ville du pays.

https://prixpublicpaix.org/creciendo-en-amor/

Le jury offre ses chaleureux encouragements à CRECIENDO EN AMOR, finaliste du Prix de la Paix 2017 dans la catégorie Initiatives d’éducation à la non-violence et à la paix.

_____________

Le journal THE EYE

the-eye-newspaper-ppp-fr

Initiative des médias pour l’éducation à la non-violence et à la paix

Le journal THE EYE a été nominé au Prix du Public pour la Paix pour sa promotion de la tolérance démocratique parmi les communautés de Donga Mantung, dans les régions du Nord-Ouest du Cameroun. Après les élections municipales et législatives de 2013, des foyers, des mariages, et des familles entières ont été brisés. La politique était devenue un instrument de précarisation de la paix et même de destruction,  des batailles faisant irruption pendant des campagnes, des candidats ayant été amenés en  cour, et des milliers de citoyens aux opinions politiques divergentes n’étaient plus capables de se parler. Cette intolérance a ralenti le développement, le commerce, ainsi que les activités communautaires.

Le journal THE EYE a mis sur pied un programme de reconnaissance pour encourager la tolérance en démocratie et en politique et rebâtir la coexistence des différentes communautés. Grâce à ce programme, de nombreuses familles ont été remerciées publiquement pour souligner leurs efforts de promotion de la tolérance en politique.

https://prixpublicpaix.org/le-journal-the-eye/

Le jury joint ses son encouragements aux appuis reçus du public pour souligner l’importance du travail accompli par le journal THE EYE, finaliste du Prix du Public pour la Paix 2017, dans la catégorie des Initiatives des médias pour l’éducation à la paix et à la non-violence.

___________ 

PAZABORDO

pazabordo-ppp-2017-fr

Initiative d’éducation à la non-violence et à la paix par les médias

Le réseau des jeunes de Barranquilla Sud, la quatrième plus grande ville en Colombie, s’est mobilisé pour la construction de la paix en créant le programme Pazabordo, une dizaine d’émissions diffusées à la radio communautaire pendant l’automne 2016. Ayant reçu le soutien financier du Ministère de la culture, 15 jeunes ont préparé et animé ces émissions, racontant leur histoire et s’appliquant à reconstituer la mémoire collective des initiatives locales pour la paix.

Les ondes radio ont contribué à propager la violence et à meurtrir bien des communautés tout au long de la guerre civile. Grâce à Pazabordo, les jeunes ont pu découvrir à travers l’apprentissage de la radio qu’ils peuvent créer des contenus radiophoniques menant à la reconstruction sociale. Ils ont réfléchi sur leur droit à communiquer et sur leur propre rôle dans la reconstruction d’une société nouvelle.

https://prixpublicpaix.org/pazabordo/

La grande quantité d’appuis enthousiastes envoyés de la part des jeunes et des organisations a contribué fortement à reconnaître PAZABORDO Lauréat du Prix du Public pour la Paix 2017 dans la catégorie des Initiatives d’éducation à la non-violence et la paix par les médias.

____________ 

INTERNATIONAL MEN’S DAY

international-mens-day-ppp-2017-fr

Initiative de paix et de transformation sociale

La Journée internationale des hommes fait la promotion d’un mode de vie, d’une manière de voir le monde qui diffèrent du modèle social existant, afin de permettre aux prochaines générations de mieux vivre dans la tolérance, l’acceptation mutuelle et l’harmonie entre les sexes.

Célébrée chaque année le 19 novembre en 80 pays, cette Journée a été fondée en 1999 à Trinité-et-Tobago pour mieux comprendre les défis auxquels sont confrontés les garçons et les hommes dans une perspective globale de non-violence et de paix. Les thèmes explorés au moyen d’activités très variées sont la santé mentale, la paternité et la réduction des inégalités entre les sexes et, avec la participation d’organisations pour la paix, de mouvements de femmes, de politiciens et d’individus à la recherche d’une voie de transformation des rapports sociaux.

https://prixpublicpaix.org/international-mens-day/

Le jury apprécie les appuis venus de plusieurs pays et offre ses chaleureux encouragements au  finaliste du Prix du Public pour la Paix 2017 « l’INTERNATIONAL MEN’S DAY », dans la catégorie Initiatives de paix et de transformation sociale.

__________

ZUBAIR TORWALI

zubair-torwali-ppp-2017-fr

Artisan de paix au rayonnement international, défenseur des communautés linguistiques marginalisées au Pakistan

Témoin indigné des exactions commises contre les populations de la vallée du Swat, au nord du Pakistan, Zubair Torwali emploie ses talents d’écrivain et de journaliste pour se porter à la défense des droits humains et du droit à l’éducation pour tous dans une société pluraliste. Les Torwalis, les Gwaris, les Gujars et autres groupes linguistiques jusque-là non reconnus recouvrent leur dignité grâce à ses plaidoyers, à ses recherches et publications.

Il a fondé en 2007 l’Institut pour l’Éducation et le Développement (IBT – Idara Baraye Taleem—o-Taraqi) dont il est le présent directeur. Les écoles établies par cet Institut ont contribué à mettre de l’avant la contribution des femmes à une éducation de qualité et un grand espoir pour l’avenir de l’éducation dans une des régions les plus agitées dans le monde.

Les appuis reçus de concitoyens et collègues témoignent du courage exceptionnel  de Zubair Torwali, ce qui lui a valu de recevoir, en 2012, la bourse Hellman /Hammett de Human Rights Watch attribuée aux écrivains menacés en raison de leur travail pour la défense du droit à la liberté d’expression.

https://prixpublicpaix.org/zubair-torwali/

Le jury félicite chaleureusement ZUBAIR TORWALI, et le proclame Lauréat du Prix du Public pour la Paix 2017, dans la catégorie Artisan de paix médiateur et défenseur des communautés linguistiques marginalisées.

___________

Toute notre reconnaissance à TOUS les finalistes et lauréats qu ont participé à l’édition 2017 du Prix du Public pour la Paix. Nous vous invitons à envoyer vos messages de félicitations sur la page profil des initiatives et artisan-e-s de paix, autant pour les finalistes que pour les lauréat-e-s.