Mère Agnès-Mariam de la Croix

Mère Agnès Mariam-de-la-Croix

Finaliste du Prix du Public pour la Paix
dans la catégorie Artisane de paix de réputation internationale

PPP-2015-Fr-0009
Religieuse melkite d’origine libanaise vivant en Syrie, l’une des principales porte-parole du mouvement de réconciliation MUSSALAHA, Mère Agnès-Mariam travaille inlassablement dans son pays, pour rapprocher les belligérants en favorisant des dialogues sur le terrain local, et négocier des cessez-le-feu, souvent au péril de sa vie. Elle a entrepris une tournée internationale pour plaider en faveur d’une solution négociée par les Syriens eux-mêmes.

Fondé en janvier 2012, Mussalaha est un mouvement qui réunit des citoyens syriens de diverses origines et  appartenances religieuses. Ils s’engagent dans un esprit de non-violence à tout faire pour obtenir la cessation de la guerre, à ne pas prendre parti pour l’une ou l’autre faction. Leur détermination est de plus en plus mise à l’épreuve  à mesure que les différentes régions du pays éprouvées par la guerre passent aux mains de l’une ou l’autre force dominante.

Témoignages

« Dans le contexte actuel de violences extrême en Syrie et au Moyen Orient, autour des guerres de religion et de pétrole, Mère Agnès-Mariam de la Croix est un personnage et une âme essentielle qui continue à lutter pour la réconciliation en proposant des initiatives innovantes et porteuses d’espoir. »

« Une des personnes importantes parmi celles et ceux qui ont travaillé inlassablement pour cette initiative de paix est Mère Agnès-Mariam ;  avec courage et  conviction, elle a été une avocate de paix, une voix cherchant la justice et celle qui a inlassablement invité la communauté internationale à reconnaître la vérité en ce qui concerne les événements qui se passent en Syrie. Mère Agnès-Mariam de la Croix a été amenée par les circonstances tragiques de la guerre civile en Syrie et par sa propre courageuse détermination, à tenter et à réussir des médiations entre démocrates et responsables gouvernementaux du président Bachard el-Assad, à prôner la réconciliation entre chrétiens, alaouites, druzes, musulmans sunnites et chiites. »

« Au cours des deux dernières années, cette artisane de paix n’a d’autre souci que de mettre sa vie au service des autres, à ses propres risques. Elle a négocié un cessez-le-feu entre des rebelles et les autorités syriennes à Moadamiya, dans la province de Damas. Ce travail a facilité le transfert de 500 civils d’une région assiégée vers une zone de sécurité, et la libération de 500 hommes, dont plusieurs étaient d’anciens combattants de l’opposition armée. »

“This heroic peacemaker has thought nothing of placing her own life on the lines for the sake of others and at great personal risk, she personally brokered a cease-fire between rebels and the Syrian authorities in Moadamiya, Damascus province. This work facilitated the transfer of over 5,000 civilians from a besieged opposition area and included the voluntary surrender of over 500 men many of whom had been armed opposition combatants.”

«Mère Agnès Mariam de la Croix et l’Initiative Mussalaha en Syrie donnent un exemple de tout ce qui est remarquable dans l’être humain lorsqu’il est placé devant une terrible adversité. »

« Comme théologienne autant que comme artiste, je me sens solidaire de la quête de paix en Syrie de Mère Agnès Mariam, et son combat pour la réconciliation inspiré tant par sa compassion que par sa détermination, me semble profondément pertinent devant les atrocités perpétrées par les camps en opposition et subies par les Syriens, victimes d’un conflit dont ils font les frais. »

« Nous avons reconnu en cette religieuse passionnée une sœur capable à la fois de compassion et d’une finesse d’analyse politique adaptée aux horribles méandres d’une guerre civile avec des intervenants antagonistes de l’extérieur tels que le Hezbollah d’une part, et les groupes terroristes Al-Nosra, Al-Qeida et l’Armée islamiste d’autre part : mère Agnès-Mariam a toujours plaidé que les Syriens avaient le droit de régler leurs conflits sans la nuisance des étrangers aux motivations politiques suspectes. »

« Ayant eu le privilège de la rencontrer personnellement pendant plusieurs heures et de pouvoir lui poser toutes mes questions, je peux témoigner que Mère Agnès Mariam est une courageuse et authentique artisane de paix, qui consacre son temps, son énergie et sa santé à tenter de rapprocher les belligérants enfermés, pour la plupart, dans l’inexorable dynamique de la violence et de la guerre. Je peux même témoigner qu’elle y a parfois risqué sa vie, convaincue que les artisans de paix doivent être prêts, au moins autant que les militaires au service de la guerre, à risquer leur vie au service de la paix. »

En savoir plus:

http://www.syriasolidaridaritymovement.org/mother-agnes-tour/faqs/

http://artistespourlapaix.org/?p=5628

 

Une réflexion sur “Mère Agnès-Mariam de la Croix

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s