L’Amazonien Raoni

raoni-ppp-2014

HOMMAGE au Cacique RAONI

 

La forêt amazonienne. Ce seul terme évoque tous les mystères de l’Amérique du sud. Sa complexité extraordinaire en fait encore aujourd’hui une des réserves écologiques les plus importantes du monde. Cependant, son déboisement au profit de nombreuses cultures comme le soja et l’eucalyptus, ou l’élevage intensif de bétail, la construction de barrages ou encore la polluante recherche d’or et de minerais menacent plus que jamais l’équilibre de cette richesse mondiale inestimable.

 

Depuis près de 50 ans, le chef Raoni, guide charismatique du peuple Kayapo, travaille à la sauvegarde de cette forêt, de ses habitants, de sa faune et de sa flore. Cette terre qui l’a vu naître, il la sait essentielle au sain développement de la vie non seulement en son sein mais partout au monde. Visionnaire, son message est clair : « Nous respirons tous un seul air, nous buvons tous une seule eau, nous vivons tous sur une seule terre. Nous devons tous la protéger.»  (Words of a Chief, Raoni.com)

 

Aujourd’hui, courageux chef Raoni, nous vous rendons hommage.

 

Soulignons le tracé de votre incroyable cheminement. Vous êtes né au début des années 1930 dans un village aujourd’hui appelé Kapôt, au cœur du Mato Grosso (Brésil) et vous avez vécu une enfance en constants déplacements au sein de la tribu nomade des Kayapos. Attaché aux traditions, dès 15 ans, vous ornez votre lèvre inférieure d’un labret, signe de reconnaissance des guerriers prêts à mourir pour leur terre.

 

Les années 50 symbolisent votre ouverture sur le monde. En 1954, avec l’aide des Frères Villas Boas, célèbres indigénistes brésiliens, vous commencez à apprendre le portugais et prenez contact avec le monde des Kuben, des Blancs de l’extérieur. Les us et coutumes centenaires des peuples menacés de l’Amazonie sont à des années-lumière des considérations des Blancs. Mais votre persévérance et votre fierté les ont révélés au monde entier. Homme hors du commun, vous rencontrez simplement les puissants de la planète mais ne vous égarez jamais de votre chemin; chaque mission vous voit retourner chez les vôtres où vous ne possédez rien et vivez dans une hutte.

 

C’est donc en homme humble et pauvre que vous vous êtes entretenu avec les grands de ce monde: le président Kubitschek du Brésil, le roi Léopold III de Belgique, le président François Mitterrand, le Pape Jean-Paul II et combien d’autres. Vous poursuivez toujours votre engagement dans la lutte pour la préservation des territoires de vos ancêtres.

 

Les années 70 vous ont vu vous soulever contre la construction de la route transamazonienne qui entaille les territoires indigènes en plein cœur de la forêt, entraînant conflits et discorde dans la région du Xingu, votre région. Vous  réagirez de la même façon contre la construction de barrages menaçant les peuples indigènes et la forêt amazonienne, poumon du monde.

 

Le Brésil vous a dès lors  reconnu et vous êtes devenu le représentant autochtone le plus célèbre du « pays-continent ». Homme lucide, vous avez pris conscience du pouvoir des médias et de l’occasion qu’ils vous offrent de diffuser votre message qui vise les craintes de votre peuple à l’égard du viol systématique de cette forêt, menaçant son environnement.

 

Au printemps 1989, vous quittez votre Brésil natal pour la première fois. Et c’est dans pas moins de 17 pays que vous faites résonner votre plaidoyer et lancez votre appel à l’aide. Votre  intervention a concouru à l’éveil de la conscience mondiale : « La déforestation ne détruit pas seulement les dernières tribus indiennes, elle risque de compromettre notre avenir à tous ».

 

Chef Raoni, au-delà de l’Amazonie, vous symbolisez toujours le combat pour la protection des cultures millénaires, en harmonie avec la nature. Vous luttez pour la vie. Peut-être craignez-vous le désintéressement des jeunes générations à l’égard de vos combats, mais votre message n’en est que plus puissant et nous l’entendons.

 

Père fondateur du mouvement pour la préservation des dernières forêts tropicales, patrimoine inestimable pour l’humanité tout entière, nous vous rendons hommage.

 

Cacique Raoni, vous demeurez un chef inspirant pour votre peuple et tous les amants de la nature. Pour sauver cette nature, vous avez maintes fois risqué votre vie. Merci… Thank you… nambikwa… meikumbreet hommage à vous!

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s