Maria del Carmen Fuentes Quesada

PPP-photo en ligne-français

Défenseure des plus vulnérables parmi les pauvres

Mieux connue comme Sor Maria, est cette femme qui œuvre depuis près de 60 ans  dans le quartier Aquiles Serdan, l’une des zones les plus agitées de la capitale Mexico.

Depuis plus de cinq décennies elle confronte les autorités, la société et même l’Église face aux besoins les plus ressentis par la communauté tels que la pauvreté, l’incompréhension, la faim, les abus sexuels, la maladie et le manque d’opportunités. Elle a consacré sa vie pour que les enfants des rues, les alcooliques et les toxicomanes, les mères célibataires, les prostituées, les personnes âgées, handicapées et les malades chroniques sans ressources puissent accéder à une vie plus digne. Et ce, grâce aux différents projets qu’elle a développés. Des ateliers de menuiserie, de découpage et de confection, de soudure, de forge, de pâtisserie sont quelques exemples de ces projets.

Confrontée aux questions de l’église, sœur María del Carmen a soutenu plusieurs étudiants et jeunes qui ont participé au mouvement étudiant et des familles qui étaient victimes des abus et de la barbarie du gouvernement mexicain. Mais cela n’a pas démobilisé sœur Maria, l’a encouragée  à continuer son travail et lui a donné une grande force pour faire face à la chaîne de défis qui menacent la continuité de son travail.

Aujourd’hui, le nom de Sor Maria del Carmen est associé à l’Institut de Promotion et d’Action Communautaire / Instituto de Promocion y Accion Comunitaria (I.A.P.), mieux connu sous le nom de PACO. Cet organisme dédié au service des enfants abandonnés, vulnérables, des jeunes de la rue, contribue à la lutte contre les abus sexuels, la drogue et autres formes d’exploitation; PACO offre hébergement, orientation vers des services sociaux et médicaux, et se préoccupe de la formation pour l’intégration au travail.

Des organismes communautaires actifs dans le même milieu reconnaissent que, pendant ses 58 années de travail ininterrompu, Sœur Maria a réussi à contribuer au changement et à la pacification du quartier Aquiles Serdan, à la diminution de la délinquance parmi les jeunes, à la réduction de la consommation et commercialisation de drogues et à la restitution des droits de plus de 45,000 mille vies humaines, enfants, petites filles, adultes et personnes âgées.

Maintenant âgée de 85 ans, cette femme lègue en héritage un appel à plus de tolérance, de compassion, de solidarité, d’entraide et d’inclusion sociale.

Offrez votre soutien!  Chaque Like, Commentaire, Partage augmente la visibilité de ce finaliste et fait connaître sa contribution à la justice et à la paix.

Laissez-nous vos commentaires au bas de cette page ou bien allez sur notre site Facebook : https://facebook.com/publicpeaceprize.prixpublicpaix/

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s