Offrez votre soutien aux ARTISTES pour la PAIX (APLP)

Depuis leur fondation en 1983 dans la Province du Québec (Canada), LES ARTISTES POUR LA PAIX (APLP), sensibilisent les artistes d’ici ou d’ailleurs mais aussi les citoyens aux actions et aux moyens visant l’épanouissement d’une paix durable par le désarmement et la justice sociale. La mission de l’APLP est de favoriser la création d’œuvres artistiques pour faire la promotion de la paix, sans parti pris, et en dehors de tout alignement politique.

En utilisant les arts comme outil de promotion pour protéger la vie (incluant l’environnement, l’eau, l’air, le climat et les diversités), la culture, les institutions d’éducation et de santé publique ainsi que les droits de la personne, l’APLP lutte contre le sexisme et le racisme en solidarité avec les minorités et les autochtones. À travers des manifestes, pétitions, discours et lettres aux élus, les membres de l’APLP luttent contre le militarisme et prônent le désarmement. Plusieurs de ses membres ont connu la prison à cause de leur militantisme anti-nucléaire.

L’APLP développe beaucoup d’œuvres et présente nombre de spectacles et activités. D’abord, elle organise ou collabore à la réalisation d’expositions, spectacles, conférences, réunions et assemblées, qui peuvent faire appel à ses membres ou qui rendent un hommage particulier aux représentants les plus méritoires de la communauté artistique. Ainsi, elle met en valeur certaines de leurs réalisations.

Lire la suite et écrire vos commentaires au bas de la page sur le site web :
https://prixpublicpaix.org/les-artistes-pour-la-paix/

Exprimez votre appréciation et partagez!

Sur YouTube
https://youtu.be/QiY193FbL90

Sur Facebook
https://www.facebook.com/publicpeaceprize.prixpublicpaix/

Sur Twitter
https://twitter.com/PublPeacePrize

Pour ne manquer aucune information tout en soutenant les candidats, participez à notre groupe Facebook https://www.facebook.com/groups/publicpeaceprizeprixpublicpaix/

Ou encore par courriel : contact@prixpublicpaix.org

English
https://publicpeaceprize.org/artists-for-peace-aplp/

Español
https://publicpeaceprize.org/artistas-por-la-paz-aplp/

Offrez votre soutien à Guillermo MESA VELÁSQUEZ

Reconnu comme « berger à l’odeur des brebis », Guillermo MESA VELÁSQUEZ, est un prêtre salvatorien de la Société du Divin Sauveur (SDS), né à Medellín, Colombie. Plus de quatre-vingts ans d’une vie caractérisée par la cohérence et la radicalité, par son dévouement total avec humilité, service, empathie, joie, solidarité, toujours respectueux de l’autonomie, de la diversité, de la liberté et de la démocratie.

Depuis 1976, avec le prêtre salvatorien Pablo Salazar Giraldo (RIP), frère de lutte et d’aventures, et inspiré par « l’option pour les pauvres et la justice », Guillermo a décidé de consacrer sa vie, jusqu’à présent, à travailler pour la paix et la transformation des conditions d’inégalité sociale. Avec le peuple et pour le peuple, il s’est inséré dans des communautés paysannes et urbaines les plus pauvres et les plus opprimées de la Colombie, un pays déchiré et ensanglanté par des violences de toutes sortes.

L’ensemble de son œuvre a été marqué par la création de processus communautaires d’éducation populaire.

Exprimez votre appréciation et partagez!

Lire la suite et écrire vos commentaires au bas de la page sur le site web :
https://prixpublicpaix.org/guillermo-mesa-velasquez/
ou sur l’un des médias sociaux suivants :

Sur YouTube
https://youtu.be/fsq59og4mvo

Sur Facebook
https://www.facebook.com/publicpeaceprize.prixpublicpaix/

Sur Twitter
https://twitter.com/PublPeacePrize

Pour ne manquer aucune information tout en soutenant les candidats, participez à notre groupe Facebook https://www.facebook.com/groups/publicpeaceprizeprixpublicpaix/

Ou encore par courriel : contact@prixpublicpaix.org

English
https://publicpeaceprize.org/guillermo-mesa-velasquez-2/

Español
https://publicpeaceprize.org/guillermo-mesa-velasquez/

Offrez votre soutien à Shruti NAGVANSHI!


Shruti NAGVANSHI est une fervente militante pour la reconnaissance des droits des femmes et des enfants, des femmes rurales spécialement, et ceux des groupes marginalisés.

Elle est l’un des membres fondateurs du Comité populaire de vigilance sur les droits de l’homme (PVCHR) et l’une des fondatrices du forum des femmes Savitri Bai Phule Mahila Panchayat, en plus d’avoir collaboré à plusieurs autres projets pour autonomiser les minorités.

Exprimez votre appréciation et partagez!

Écrire vos commentaires au bas de la page sur le site web :
https://prixpublicpaix.org/shruti-nagvanshi/
ou sur l’un des médias sociaux suivants :

Sur YouTube
https://youtu.be/iLzJLl-wre8

Sur Facebook
https://www.facebook.com/publicpeaceprize.prixpublicpaix/

Sur Twitter
https://twitter.com/PublPeacePrize

Pour ne manquer aucune information tout en soutenant les candidats, participez à notre groupe Facebook https://www.facebook.com/groups/publicpeaceprizeprixpublicpaix/

Ou encore par courriel : contact@prixpublicpaix.org

English
https://publicpeaceprize.org/shruti-nagvanshi/

Español
https://publicpeaceprize.org/shruti-nagvanshi-2/

Offrez votre soutien à Marceline BUDZA!


Une Jeune femme connue pour son travail actif en faveur des droits humains et de l’autonomisation des femmes. Elle travaille sans relâche pour permettre à de nombreuses femmes de retrouver leur indépendance économique et de devenir des participantes actives dans la société et l’économie.

Avec une vision claire du changement, Marceline a créé l’Association des coopératives de femmes pour la reconstruction de l’espoir des femmes (Rebuild Women’s Hope Association, RWH) en 2013. Depuis, elle travaille sans relâche pour permettre à de nombreuses femmes de retrouver leur indépendance économique et de devenir des participantes actives dans la société et l’économie.

Exprimez votre appréciation et partagez!

Écrire vos commentaires au bas de la page sur le site web :
https://prixpublicpaix.org/marceline-budza/


ou sur l’un des médias sociaux suivants,

Sur YouTube
https://youtu.be/FtBwTP3UwZ0


Sur Facebook
https://www.facebook.com/publicpeaceprize.prixpublicpaix/


Sur Twitter
https://twitter.com/PublPeacePrize


Pour ne manquer aucune information tout en soutenant les candidats, participez à notre groupe Facebook :
https://www.facebook.com/groups/publicpeaceprizeprixpublicpaix/

Ou encore par courriel : contact@prixpublicpaix.org

English
https://publicpeaceprize.org/marceline-budza/


Español
https://publicpeaceprize.org/marceline-budza-2/

(Musique de la vidéo : Kevin MACLEOD)

Offrez votre soutien au « MONUMENT pour la DIGNITÉ et la MÉMOIRE »!

Une initiative créée en 2006 à Barranquilla, Colombie, dont l’objectif est de contribuer à la construction de la mémoire sociale et de générer des actions de réconciliation et de paix à travers des éléments symboliques et artistiques.

Le monument, une initiative de la Red Sur de Barranquilla (Réseau Sud Barranquilla), est installé dans différents lieux publics de la ville. Il offre une représentation théâtrale à des dates importantes et lors d’événements commémoratifs tels que la Journée internationale des droits de l’homme, le 10 décembre, ou le 9 avril, Journée nationale de la mémoire et de la solidarité avec les victimes, auxquels divers publics sont invités.
En apprendre plus :
https://prixpublicpaix.org/monument-pour-la-dignite-et-la-memoire/

Exprimez votre appréciation et partagez!

Sur YouTube
https://youtu.be/T1eqGZbCi1M

Sur Facebook
https://www.facebook.com/publicpeaceprize.prixpublicpaix/

Sur Twitter
https://twitter.com/PublPeacePrize

Pour ne manquer aucune information tout en soutenant les candidats, participez à notre groupe Facebook :https://www.facebook.com/groups/publicpeaceprizeprixpublicpaix/

English
https://publicpeaceprize.org/dignity-and-memory-monument/

Español
https://publicpeaceprize.org/monumento-por-la-dignidad-y-la-memoria/

Zakaria El Hamel- Maroc

Zakaria-png-Fr

Jeune militant des droits de l’homme et de la paix au Maroc

Zakaria El Hamel, militant des droits de l’homme et de la paix au Maroc, encourage une nouvelle génération à défendre la paix et les droits de l’homme dans le monde arabe en turbulence.

Zakaria el Hamel, 36 ans, est très important pour le Maroc: depuis près de deux décennies, il s’est engagé à créer une culture de la tolérance et de la compréhension en inculquant la conscience et l’appréciation des droits de l’homme. Né à Berkane, dans le nord-ouest du Maroc, Zakaria a été initié à l’égalité et à la diversité religieuse dès son plus jeune âge. Il a étudié le droit à l’université et, en 2005, il a fondé «La jeunesse pour la paix et le dialogue entre les cultures» à Oujda, où il réside actuellement.

En tant que président de Jeunesse pour la paix et le dialogue, Zakaria a commencé à collaborer avec des groupes de défense des droits humains actifs au niveau national et international afin de promouvoir l’action interculturelle. En août 2010, il a participé au Sommet international de la jeunesse pour les droits de l’homme (YHRI, pour ses initiales en anglais) aux Nations Unies à Genève en tant que délégué de la jeunesse marocaine. Cet événement lui donna une nouvelle inspiration dans les années suivantes pour aider à protéger le pays de la menace croissante du fanatisme dans les pays voisins, par la promotion des droits humains, y compris la liberté de religion et d’expression.

Zakaria a demandé encore plus d’aide: aux côtés des chefs religieux des religions catholique, islamique, chrétienne et méthodiste, il a organisé un événement interreligieux à l’église Saint-Louis d’Oujda, dans le cadre de la «Semaine mondiale de l’harmonie interreligieuse», une initiative des Nations Unies visant à accroître la paix, la tolérance et la compréhension mutuelle entre les différentes religions.

Avec la contribution de différentes organisations, il a promu les droits de l’homme, le respect de la liberté d’expression, de pensée et de conviction, par le biais d’ateliers et de conférences. Il a livré son message à des vendeurs de rue, des enfants, de jeunes leaders d’écoles et des groupes dans différentes villages et villes du pays. De l’Observatoire marocain de l’éducation au Conseil national des droits de l’homme, en passant par l’Initiative des religions unies, plus de vingt organisations et groupes ont formé des alliances. Ensemble, ils travaillent maintenant avec Zakaria et sa Fondation dans le domaine de l’éducation aux droits de l’homme dans tout le Maroc, en maintenant la longue tradition de paix et de tolérance dans ce royaume d’Afrique du Nord.

Zakaria El Hamel est aussi membre de la Fondation Anna Lindh et membre de la Coalition pour la Cour pénale internationale.

Offrez votre soutien!  Chaque Like, Commentaire, Partage augmente la visibilité de Zakaria El Hamel et fait connaître sa contribution à la justice et à la paix.

Laissez-nous vos commentaires au bas de cette page:

https://prixpublicpaix.org/zakaria-el-hamel-maroc/

Ou bien allez sur notre site Facebook :

https://facebook.com/publicpeaceprize.prixpublicpaix/

Pour en savoir plus:

https://www.libe.ma/Zakaria-El-Hamel-laureat-du-Prix-humanitaire-panafricain_a91696.html

http://www.courrierdesafriques.net/2015/04/maroc-zakaria-el-hamel-un-jeune-resolument-engage-en-faveur-de-la-paix

 

MOVIMIENTO RIOS VIVOS – COLOMBIE

RIOS VIVOS PNG-FR

Organisation sociale pour la défense du territoire, des droits de l’homme et de l’environnement

RIOS VIVOS (fleuves vivants) est un mouvement qui réunit les organisations sociales des sous-régions de l’ouest, du nord et du bas Cauca à Antioquia, un département du nord-ouest de la Colombie. Cette initiative a été créée pour faire face à la peur générée par tant de violence dans la région et pour semer l’espoir parmi les habitants.

Ce sont des familles de pêcheurs, de muletiers, d’agriculteurs, de cuisinières, de ménagères, de commerçants, de femmes et de jeunes parmi d’autres secteurs de la ruralité, organisées en associations appelées, dans la plupart des cas, Association des victimes et des populations affectées par des mégaprojets.

RIOS VIVOS a pour objectif de défendre le droit des populations de rester sur leur territoire, en tant qu’espace vital, et de défendre aussi leurs droits civils, politiques, économiques, sociaux, culturels et environnementaux. RIOS VIVOS cherche également à transformer la politique minière-énergétique en Colombie, considérée comme l’une des causes des déplacements de population au cours des dernières décennies.

RIOS VIVOS a ainsi une tradition de lutte contre les mégaprojets hydroélectriques et miniers qui causent des violations des droits de l’homme ainsi que des dommages graves et irréparables à l’environnement. Leurs actions et leurs résistances, malgré les menaces et les attaques constantes visant à anéantir les populations, ont permis non seulement leur survie, mais également la reconstruction du tissu social et la consolidation de la paix. Son combat contre Hidroituango, le plus grand mégaprojet hydroélectrique en Colombie, est considéré comme emblématique en raison de la gravité des conséquences qu’il produit.

Ses onze ans d’histoire ont été des temps de résistance, de résilience et de construction du tissu social. RIOS VIVOS est constamment à la recherche de solutions et en particulier de la paix dans sa région, au-delà des dures réalités auxquelles les communautés sont confrontées:

«Au début, nous pensions que l’idée de protester contre le ‘monstre’ était une idée folle, qu’ils nous tueraient lors de la première tentative ou nous feraient disparaître, ou nous jetteraient en prison, même certains continuent de le penser et avec raison, car tout cela était vrai, tout cela nous est arrivé et continue de se produire. D’abord, grandes et petites réunions, assemblées presque clandestines, car l’armée et la police ont déployé tous leurs efforts dès le début pour empêcher nos rencontres; beaucoup de café et une réunion après l’autre dans les cafétérias, dans chaque parc des municipalités touchées, nous parlions à voix basse quoi faire, certains ont dit que de toute façon, si nous restions silencieux, ils pouvaient aussi nous tuer, que ne rien faire ne garantissait pas la vie, mais ne le pas faire non plus, parce que la vie sur ces terres a toujours eu très peu de valeur. »

RIOS VIVOS, à l’instar de centaines d’organisations, s’est engagé en faveur de la paix en Colombie. De diverses manières, tous et toutes font appel à la paix basée sur la justice sociale, demandent de garantir les droits humains et de mettre fin aux mégaprojets étrangers ou nationaux qui cherchent uniquement à satisfaire les intérêts économiques des grandes corporations au mépris de la vie et la culture de populations entières.

RIOS VIVOS exprime les sentiments de nombreuses personnes, peuples et pays victimes de l’industrie extractive dans le monde entier. Sa voix et ses actions défient un monstre. Son processus a une longue trajectoire de confrontation à la mort, à la disparition forcée, aux massacres perpétuels et aux dommages causés à l’environnement.

Offrez votre soutien!  Chaque Like, Commentaire, Partage augmente la visibilité de cette initiative et fait connaître sa contribution à la justice et à la paix.

Laissez-nous vos commentaires au bas de cette page :

https://prixpublicpaix.org/movimiento-rios-vivos-colombie/

Ou bien allez sur notre site Facebook :

https://facebook.com/publicpeaceprize.prixpublicpaix/

En savoir plus (en espagnol) : https://riosvivoscolombia.org/

HECHO EN LIBERTAD, MEXIQUE

 

HECHO LIBER-FR-FINAL

Initiative pour la réinsertion sociale des jeunes dans un contexte de criminalité, de prison et de violence

HECHO EN LIBERTAD (Fait en liberté) est né à Mexico et cherche à renforcer le pouvoir économique des jeunes dans le contexte de la prison, du crime et de la violence en offrant une alternative économique à la réintégration sociale par le biais de méthodologies participatives.

Ce modèle d’intervention, HECHO EN LIBERTAD, est une initiative de INSADE A.C.  Interculturalidad Salud y Derechos, une organisation civile à but non lucratif qui travaille de manière continue avec les populations vivant dans des contextes de pauvreté, de violence et de marginalisation depuis plus de 10 ans. Ce sont en particulier des enfants, des adolescents et des jeunes en conflit avec la loi, en libération conditionnelle, en situation de risque et de vulnérabilité sociale de la capitale Mexico, de l’État de Mexico, de Tlaxcala et de Nuevo León.

HECHO EN LIBERTAD est né pour répondre aux préoccupations des adolescents et à leur désir de progresser. Les adolescents qui entrent dans les centres de détention sont stigmatisés en tant que « délinquants juvéniles » et dans la plupart des cas, ils sont forcés de participer à des programmes ou rien n’est fait car « ils ne changeront pas ». Lorsque les jeunes quittent ces centres, les possibilités de réinsertion sont minimes. Une grande partie d’entre eux sont enclins à choisir une voie facile, à retourner au crime et, par conséquent, à augmenter la probabilité de se retrouver dans une prison.

Dans ce contexte, HECHO EN LIBERTAD a amorcé la phase des compétences entrepreneuriales et de l’accès aux ressources financières. Tout d’abord, les adolescents proposent un projet  économique réalisable (possible de réaliser) à partir de leur réalité, puis ils sont associés ou liés à des partenaires qui peuvent leur accorder des crédits. Certaines entreprises ont été intéressées à contribuer à la cause de cette association et à fournir un financement.

HECHO EN LIBERTAD a aidé plus de 2 300 jeunes et accordé environ 50 crédits. Bien qu’il s’agisse d’une association relativement récente, elle a connu un taux de réussite de 100% en 11 ans d’existence, et aucun des jeunes avec qui elle a travaillé n’a récidivé. Ces jeunes ne cherchent que des possibilités de réintégration dans la vie active et de ne pas être stigmatisés. C’est là que réside le succès de ce modèle.

HECHO EN LIBERTAD possède sa propre marque, avec son propre site Web et Facebook où elle vend les produits que les jeunes entrepreneurs fabriquent  à l’intérieur et à l’extérieur de ces centres. Grâce au travail du projet HECHO EN LIBERTAD, des milliers de jeunes ont trouvé une deuxième chance de changer leur avenir et de bâtir un meilleur pays.

Offrez votre soutien!  Chaque Like, Commentaire, Partage augmente la visibilité de cette initiative et fait connaître sa contribution à la justice et à la paix.

Laissez-nous vos commentaires au bas de cette page ou bien allez sur notre site Facebook :

https://facebook.com/publicpeaceprize.prixpublicpaix/

En savoir plus (en espagnol) : http://hechoenlibertad.org.mx/

 

Miraj Bibi

miraj-bibi-ppp-2018-fr

Enseignante à l’école primaire, bénévole et activiste pour l’éducation des femmes

Miraj Bibi, jeune enseignante du Département de l’éducation de Khyber Pakhtunkhwa au Pakistan,  a joué un rôle actif dans l’éducation. Elle a créé un centre de scolarité gratuit pour garçons et filles pauvres dans sa ville natale, Khot Valley, où elle a transmis des compétences de base.

Bien connue pour sa militance, sa capacité de  discernement, son intégrité, son attention envers les pauvres et son dévouement, elle a affronté sans relâche les préjugés sociaux et culturels et a émergé comme une icône de l’éducation des femmes à Chitral.

Consulter son profil complet : https://prixpublicpaix.org/miraj-bibi/

Comment offrir votre appui : https://prixpublicpaix.org/finalistes-2018/

Offrez votre soutien!  Chaque Like, Commentaire, Partage augmente la visibilité de cette finaliste et fait connaître sa contribution à la justice et à la paix.

https://www.facebook.com/publicpeaceprize.prixpublicpaix/